Peintures naturelles : une vie saine dans une maison saine

Les peintures murales industrielles ont eu leur période de gloire, mais leur toxicité maintenant reconnue incite à se tourner vers des alternatives plus saines. Que faire pour décorer son intérieur sans polluer ? Opter pour des peintures naturelles pardi !


Pourquoi faire, des peintures murales naturelles ? Y’en a déjà tout plein des toutes prêtes dans tout plein de magasins ! Oui mais justement, tu devrais désormais savoir que les magasins ne te veulent pas que du bien…

A moins de vivre dans une grotte depuis près de 50 ans et de fait d’avoir perdu toute pigmentation de peau, tu es sans doute au courant d’une polémique de plus qui a éclaté sur l’aspect nocif qu’auraient les peintures murales industrielles qui recouvrent actuellement les murs de la plupart d’entre nous.

Comme souvent lorsqu’éclate une telle polémique, on tente de museler l’expression, de discréditer les propos à coups de théorie du complot, ou à assurer de sa bonne foi en disant que « m’enfin, s’il y avait le moindre risque, vous pensez bien qu’on ne le prendrait pas ! ».

Quoi qu’il en soit, il s’est avéré que les susnommés complotistes avaient raison et que les peintures industrielles sont dangereuses pour la santé.

Tu as entendu parler des effets nocifs de la peinture industrielle mais tu ne connais pas d'alternatives ? Suis le guide !

Les peintures « à l’huile »


Toutes les peintures industrielles dites « à l’huile » ne sont pas formulées à partir des mêmes composants. Toutefois, toutes contiennent des solvants organiques, type white-spirit ou essence.
Le principal avantage de ces peintures est qu’elles sont d’utilisation facile et rapide. Elles sont couvrantes et très résistantes dans le temps. Elles sèchent lentement et dégagent une forte odeur de solvant, longtemps après l’application.

Outre la toxicité pendant l’application – principalement par inhalation – ces peintures sont également nocives pour l’environnement, évidemment – il faut notamment nettoyer l’outillage avec des solvants spécifiques, je te laisse imaginer la pollution engendrée – mais aussi pour les futurs occupants de la pièce.

Utiliser de telles peintures ou occuper une pièce où une peinture à l’huile a été utilisée, c’est s’exposer à leur neurotoxicité ainsi qu’à des risques pour la peau et le foie.

Les peintures « à l’eau »


Les peintures dites « à l’eau » sont un peu plus traîtres : elles ne sentent pas. Donc, on ne se méfie pas. De plus, on te dit que les solvants organiques sont remplacés par de l’eau, alors tu te dis que c’est bon, tout va bien… Mais non.

Les peintures à l’eau contiennent des éthers de glycol, dont un certain nombre sont interdits à l’utilisation en France. Malgré la toxicité reconnue de deux de ces éthers (EGBE et DEGBE) dans le monde professionnel, ils sont toujours utilisés dans les produits destinés au grand public…

Comme pour les peintures « à l’huile », les peintures « à l’eau » ne sont pas nocives que pour celui qui effectue la pose, mais également pour les occupants du lieu et ce sur une (très) longue durée. Les solvants secondaires contenus dans les peintures à l’eau sont toxiques, irritants, allergisants, mutagènes et cancérigènes.

Le rêve quoi !

Peintures naturelles : les alternatives


Après ce petit tour d’horizon qui n’aura pas manqué de te faire trembler jusqu’aux tréfonds de tes petits chaussons (matte la belle rime), je vois déjà poindre ta question : « existe-t-il des alternatives ? ». Tu sais bien que je n’ai pas pour habitude de te raconter des trucs moches sans te donner une belle brassée d’espoir juste derrière, alors allons-y pour les SOLUTIONS !

La peinture à l’argile


L’argile, c’est magique. Ça sert à tout. A construire des briques, des maisons, des récipients, de la vaisselle, des pots, à faire des masques, des sculptures, à soigner et même à peindre ! Le jour où on me parlera de papier d’agile, franchement, je ne hausserais même pas un sourcil !

La peinture à l’argile est, théoriquement, facile à mettre en œuvre et à utiliser. Elle s’applique sur à peu près toute sorte de surfaces et peut être combinée avec l’utilisation de pigments naturels pour varier les couleurs – note bien que les couleurs des pigments naturelles sont moins variées que les pigments chimiques/synthétiques.

Elle ne contient aucun produit allergène ou toxique. De par les propriétés naturelles de l’argile, une peinture à base de ce matériaux confère des propriétés respirantes et régulatrices de l’hygrométrie à la surface sur laquelle elle est appliquée. Cette caractéristique, qu’on retrouve dans la plupart des matériaux naturels non/peu transformés, confère aux pièces peintes à l’argile une atmosphère saine.

La peinture à l’argile a un pouvoir couvrant assez élevé, et un rendu mat. Elle donnerait également une sensation de bien-être et une atmosphère chaleureuse…

Tu peux trouver de la peinture à l’argile toute prête dans certains magasins. Pour moi, l’acheter ainsi présente peu d’intérêt : c’est cher, ça produit beaucoup d’emballages, et tu n’as aucune certitude quant à la composition exacte. Quitte à faire de la peinture naturelle, autant prendre le temps de la faire soi-même !

Le terre-paille


Il ne s’agit pas réellement d’une peinture (aucun pinceau dans cette histoire, c’est plutôt un enduit), mais tu peux utiliser le terre-paille pour les murs de ton habitation.

Comme la peinture à l’argile (puisque le terre-paille contient… de l’argile !), cet enduit a des propriétés respirantes, régulatrices de l’hygrométrie et stocke la chaleur – il fait office de masse thermique. La raison à cela est que cet enduit est appliqué en couches épaisses.

Si tu as un jardin ou accès à un terrain qui contient suffisamment d’argile, tu peux fabriquer ton enduit directement à partir de ton sol : c’est la solution la plus écologique. Bien entendu, cela te demandera un peu plus de travail… Mais quelle satisfaction au bout du compte !

La peinture à la chaux


Je n’entre pas dans le détail de la peinture à la chaux : elle nécessite l’utilisation de caséine (extrait du lait), ce n’est donc pas une technique qui m’intéresse.

Sache seulement que cette technique a été utilisée pendant trèèèèès longtemps, et que l’utilisation de la chaux nécessite de prendre des précautions : ça brûle, et pas seulement les mains !

La peinture à la pomme de terre


Moins magique que l’argile mais pas mal tout de même : la peinture à la pomme de terre. Oui, tu as bien lu, à la pomme de terre ! C’est fou ce qu’on peut faire dans une cuisine hein…

Pas de propriété particulière à signaler pour la peinture à la pomme de terre, si ce n’est qu’elle est très économique, écologique et plutôt rigolote. Imagine la tête de tes invités quand tu leur annonceras : « la peinture, c’est de la patate ! ».

A noter qu’il serait préférable d’utiliser un vernis par-dessus la peinture pour la protéger des effets du temps et de l’humidité, que sa nature organique pourrait mal supporter – bien que je n’ai lu aucun témoignage de mécontents sur le sujet, je précise.

La peinture suédoise


Encore une peinture cuisinée maison un peu surprenante puisque la peinture suédoise est fabriquée à partir de farine !

Très économique à fabriquer soi-même, très couvrante et très résistante aux intempéries, cette peinture est prévue pour une utilisation sur boiserie en extérieur. Inutile de préciser que si les suédois, avec leur météo bien plus rude que celle que nous connaissons en France, utilisent une telle technique en extérieur, c’est qu’elle a fait ses preuves !

Conclusion


Le premier réflexe lorsque nous avons besoin d’une fourniture quelconque est de se tourner vers les magasins ; la peinture ne fait pas exception à la règle, et, vu les effets délétères que les peintures du commerce ont et sur l’environnement et sur la santé, on regrette bien vite ce type d’impulsions ! La bonne nouvelle, c’est qu’il ne s’agit ni d’une fatalité, ni d’une nécessité : la tradition regorge déjà de recettes toutes plus saines et économiques les unes que les autres !

Lis mon retour d’expérience sur la peinture à la farine !


Découvre mes chantiers de peinture à l’argile !


Extasie-toi devant les merveilles de la peinture à la pomme de terre !


Et toi, as-tu déjà utilisé une peinture naturelle faite maison ? Comment s’est passée l’application ? Es-tu tentée par cette aventure ? Raconte !

Encore plus d'Amour Vert ? Inscris-toi à Ze PermaLettre et reçois chaque semaine ta dose directement dans ta boîte mail !

50% des articles sont réservés aux abonnées ; ne rate plus rien, rejoins-les !

4 Comments

  1. Hello Anne-So,

    Très intéressant ton article, je ne connaissais aucune des alternatives aux peintures industrielles que tu as cité ! Dommage que je n’ai plus de peinture a faire dans mon appartement sinon j’aurais surement opté pour l’argile ou la suédoise !

    Des bises

    1. Coucou Sarah et merci pour ton commentaire !

      Ravie que cet article t’ait appris des choses 🙂
      Effectivement, dommage que tu n’aies plus d’excuse dans l’immédiat pour faire un essai ; ce sera pour la prochaine fois – j’aurais sans doute quelques recommandations et astuces à partager d’ici-là, ce sera l’occasion d’en profiter.

      Des bises aussi, et à bientôt !

  2. Aie aie aie ! Pourquoi n’ai-je pas lu ça plus tôt !!!

    Je viens d’acheter pas mal de peinture industrielle pour refaire ma cuisine … A aucun moment je n’ai réfléchi à une alternative sur le sujet ni à ce que contenaient vraiment ces peintures …. Bouh, trop déçue !

    Merci pour la sensibilisation, je le saurais pour la prochaine fois (on se console comme on peut ^^). Il est super chouette ton site, Anne-So !

    1. En même temps, il y a tellement de choses à remettre en question dans notre environnement habituel, c’est normal de ne pas penser à tout, tout de suite – et puis, imagine la déprime si, d’entrée de jeu, tu avais la liste de tout ce qu’il y a à changer, ce serait un peu décourageant. Comme tu dis, tu le sauras pour la prochaine fois ! En plus, entre temps, j’aurais fait des tests (et écrit des billets) sur différents types de peintures naturelles, et tu seras ainsi mieux à même de choisir l’alternative qui te convient le mieux 🙂

      Ravie que cet endroit te plaise en tout cas Rozie, j’espère t’y recroiser de temps en temps ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.