Planète Végane : le guide complet sur le véganisme !

Planète Végane, c’est le dernier livre publié par Ophélie Véron : plus de 430 pages d’explications théoriques et pratiques sur l’essence du véganisme, ses objectifs, sa nécessité, ses applications et aussi, voire surtout, comment le manifester au quotidien, simplement et dans toutes les facettes de nos vies. Un condensé de bons conseils, pratiques et pragmatiques, délivrés avec douceur et bienveillance – comme toujours avec Ophélie.

Que tu sois curieuse du véganisme, végane convaincue ou végane néophyte, que tu sois à la recherche d’informations spécifiques ou juste en quête d’un bon bouquin, Planète Végane ne manquera pas de t’intéresser.

Planète Végane : le guide complet sur le véganisme

A propos d’Ophélie Véron


L’autrice de Planète Végane, Ophélie Véron, est connue dans la blogosphère comme étant la blogueuse derrière Antigone XXI – un blog qui a initié pas mal de réflexions et de changements dans ma vie, et que je te recommande très chaudement. Y sont abordés véganisme (évidemment), féminisme, santé, no-poo, faire soi-même, entre autres sujets passionnants.

Militante végane, antispécisme et féministe, entre autres, Ophélie est docteure en géographie et chercheuse en science sociales, spécialisée en mouvements sociaux et activismes.

Planète Végane : un pavé sexy


Publié aux éditions Marabout – l’ouvrage a d’ailleurs eu un tel succès qu’un an à peine après sa sortie paraît sa deuxième édition – Planète Végane est un beau livre. Imprimé sur du papier épais, il est agréable au toucher et sent bon – oui, je suis une renifleuse de livres, chacune ses addictions.

Hormis la couverture, ornée de belles couleurs dans les tons de vert (ai-je déjà mentionné que j’aimais le vert ?), l’intérieur est intégralement monochrome. Pas de panique toutefois : la mise en page est bien aérée, claire, la police suffisamment grande pour être lue facilement (et c’est une bigleuse qui te le dit), bref, la lecture est rendue fluide et facile, un vrai plaisir.

Quatrième de couverture de Planète Végane d'Ophélie Véron

Pour ce bel ouvrage, le prix neuf est de 17€90. Pas le prix du dernier magazine Elle, je te le concède, et pas le même contenu non plus, d’ailleurs (et heureusement !) ; Planète Végane vaut à mon sens chaque centime de son prix, en particulier si tu es aspirante végane ou végane néophyte : c’est une véritable mine d’or.

Planète Végane : complet, mais pas complexe !


A première vue, le volume de l’ouvrage peut faire peur : avec ses plus de 430 pages, on est en effet en droit de se demander s’il ne s’agit pas là d’un énième bouquin assommant de théorie très complexe, pour ne pas dire de charabia incompréhensible – j’avoue, je pensais aux Méditations Métaphysiques en deuxième partie de phrase. Eh bien sache qu’il n’en est rien, bien au contraire !

L’ouvrage est rédigé dans une langue très claire et accessible. L’autrice s’adresse aux lectrices – en utilisant l’écriture épicène, s’il te plaît ! – avec beaucoup de simplicité et parfois de vulnérabilité : on n’est pas là dans une position d’élève un peu attardée qui courrait après les miettes jetées au vent par sa professeure méprisante, mais comme dans une conversation très riche à la terrasse d’un café.

Planète Végane se découpe en 5 parties. La première est consacrée à l’Histoire du véganisme, qu’on découvre (ou pas :P) extrêmement ancienne, à l’éthique, à l’indéniable nécessité du véganisme d’un point de vue environnemental, puis s’attaque à démonter 12 objections ultra-classiques des carnistes – ce dernier point est d’ailleurs très agréable et parfois drôle.

Dans la deuxième partie, qui se focalise sur la thématique « Devenir végane », on passe en revue les différentes méthodes de transition (progressive, tout ou rien, etc.), le contenu du garde-manger végane typique et on se penche sur la problématique de « rester végane » sur le long terme.

Extrait "Quelle méthode privilégier pour devenir végane ?"

Troisième partie, c’est du lien entre véganisme et santé qu’on va traiter. On passe en revue les bienfaits d’une alimentation végétale, puis quelques notions importantes de base en nutrition, pour ne pas se retrouver sur les rotules au bout de deux mois de transition mal gérée – ce qui est malheureusement trop souvent le cas.

La partie suivante s’attache à aborder le véganisme dans les autres domaines de la vie et de la consommation : l’habillement, l’hygiène et les cosmétiques, les produits d’entretien, les animaux de compagnie et enfin les loisirs et divertissements.

Enfin, en dernière partie, c’est la dimension sociale du véganisme qui est traitée. On y parle de communication militante efficace, de véganisme au travail, des fêtes, invitations et restaurants, du véganisme en voyage et en vacances et du véganisme en famille.

Comme tu le vois, tous les thèmes majeurs de la vie sont abordés, toujours dans la bienveillance, la douceur, agrémentés de retours d’expérience de l’autrice, et ce dans l’optique de te guider dans ce cheminement de la manière la plus complète et pédagogique possible.

C’est simple, l’objectif annoncé d’Ophélie en écrivant ce livre, c’est de fournir un guide, une référence à toute végane débutante, telle qu’elle aurait voulu l’avoir lorsqu’elle s’est penchée sur la question !

Planète Végane : ce que j’en ai pensé


Je n’en suis pas à mon premier livre sur le sujet du véganisme, et ne suis plus exactement une végane débutante ; j’ai, « malgré tout », pris beaucoup de plaisir à lire cet ouvrage très complet et intéressant. Et si je n’ai pas appris énormément de choses, j’en ai tout de même découvert quelques-unes – comme quoi, on en apprend tous les jours.

Comme toujours, j’aime l’écriture simple et bienveillante d’Ophélie qui m’avait déjà conquise sur son blog ; on ne la connaît pas, mais après 400 pages, on aurait presque envie de lui envoyer un texto pour la remercier et l’inviter à goûter. Elle n’hésite pas à partager sa propre expérience, à mettre en avant le fait que sa transition n’a rien à voir avec « les canons de pureté » par lesquels certaines jurent exclusivement, à partager certaines de ses réflexions en toute vulnérabilité.

J’ai trouvé extrêmement bien amenée tout la première partie qui répond à la question : « Pourquoi végane ? ». C’est très bien expliqué, clair, sourcé, détaillé, pédagogique : que ce soit en ce qui concerne les fondements éthiques du véganisme, ses revendications sociales et ses implications à grande échelle comme pour ce qui est des énormes bénéfices environnementaux d’une telle praxis. On trouve réponse à beaucoup de questions, y compris certaines qu’on ne se serait pas nécessairement posées, et Ophélie, comme elle l’annonce d’emblée, ne verse pas dans le pathos : elle amène une réflexion rationnelle, argumentée, et scientifiquement étayée, que les détracteurs (j’utilise le masculin, puisque ce sont généralement des hommes) de l’émotion dans le débat de société ne pourront qu’approuver.

Un exemple de mise en page dans l'ouvrage

J’ai adoré également toute la dimension guide pratique de cet ouvrage. C’est vraiment complet, réellement pratique, et je pense que tous les précieux conseils qui y sont dispensés peuvent représenter un soutien de taille pour une végane néophyte – j’aurais aimé avoir ce livre à mes débuts, ça m’aurait grandement simplifié la vie et évité quelques impairs ! Quant aux aspirantes véganes, elles s’en trouveront rassurées sur la totale faisabilité au quotidien, ce qui, à mon sens, est une excellente chose.

Note très positive également : la partie « les clés d’une communication végane réussie ». Parce qu’il est vrai qu’on n’a malheureusement pas souvent l’habitude de défendre des points de vue clivants dans les conversations, qu’on n’a pour la plupart pas ou peu de connaissances en psychologie, on peut parfois se montrer inefficace ou contreproductive en essayant de défendre le véganisme bon-an, mal-an. Les quelques rudiments de psychologie qui sont transmis dans ce chapitre sont très intéressants, en ce sens qu’ils nous permettent d’appréhender la difficulté de faire passer un message, si important et fondé soit-il.

Enfin, Planète Végane est un livre de plus à ajouter à la liste toujours plus longue des ouvrages qui posent les choses clairement et démystifient le véganisme : non, le véganisme n’est pas une secte, non, le véganisme n’est pas une religion, non, le véganisme n’est pas une cause futile, secondaire ou inutile. Et oui, le véganisme est une nécessité : pour tous les animaux, qu’ils soient humains ou pas.

Conclusion


Tu l’auras compris, j’ai été complètement convaincue par Planète Végane d’Ophélie Véron. L’objet est joli (ça fait un beau cadeau et il ne déparera aucune bibliothèque !), bien conçu, clair. Par-dessus tout, le propos est amené avec beaucoup de finesse, d’intelligence et de douceur et arme toute végane qui le lit d’une confiance renouvelée, de nouveaux arguments et de nouvelles tactiques.

C’est un livre important, qui fait prendre conscience à quel point la transition vers un mode de vie juste et écologique est rendue facile de nos jours, par l’abondance de documentation, le travail de communication des associations et des individues, la diversité de produits adaptés, l’information sous toutes ses formes ; autant de barrières qui tombent et facilitent drastiquement le changement des habitudes.

C’est un livre à lire pour toute personne qui s’interroge sur le véganisme, pour toute végane qui se sent un peu seule ou dépassée, à offrir et prêter sans modération.

Planète Végane est un bel outil pour semer l’amour aux quatre vents et participer à son échelle à la révolution pour un monde juste. Pourquoi s’en priver ? 😉

Et toi, as-tu lu Planète Végane ? As-tu envie de le lire ? De l’offrir ? Raconte !

Ça va te plaire :

Accède à la bibliothèque de ressources gratuites du Lab
et reçois Ze PermaLettre, la lettre qui t'aide à passer à l'action !

Après avoir confirmé ton inscription, tu pourras accéder à ma bibliothèque de documents réservés aux abonnées et je t'enverrai un mail (+ ou -) par semaine. Tu peux consulter ma politique de confidentialité ici. Chaque email contient un lien de désinscription en pied de page ; tu peux également m'envoyer un mail à

5 Comments

    1. Il y a quelques tableaux et schémas à l’intérieur pour représenter les informations pour lesquelles c’est pertinent.
      Concernant ta question sur le végétarisme, je ne saisis pas très bien ; si tu recherches des recettes de cuisine, ce livre n’en contient pas. Peux-tu préciser ta question ?

      1. Ok merci !?
        Je voulais savoir si les informations sur la ‘nutritions (apports nutritionnels, etc.) contenus dans le livre pourraient servir comme informations pour le végétarisme, car je réfléchis à devenir végétarienne?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.