Ressources utiles pour humaines en transition

Pour dégommer tes conditionnements et entamer ta transition vers un mode de vie régénératif, tu as besoin d’avoir de bons outils dans ta trousse. J’ai donc rassemblé ici une liste non exhaustive – ç’eût été beaucoup trop long ! – de livres, sites d’information, formations, vidéos, associations, boutiques et autres revues qui te rendront service, à un moment ou un autre.

Toutes ces ressources sont classées par type et tu trouveras pour chacune un descriptif, si elles sont payantes et à quel prix, si elles sont en anglais ou en français et ce que j’en pense.

Note : J’essaie de partager ici des ressources qui collent au maximum à mes convictions et éthiques personnelles ; toutefois, certaines sont totalement hors de propos sur un ou deux sujets majeurs – c’est là qu’on voit qu’on a encore du boulot à faire !



Légende


Au cours de ta visite de la liste, tu remarqueras des pictos sur la droite de certaines ressources.
Le picto t’indique qu’il s’agit d’un service que j’ai déjà testé et approuvé.
Le picto signifie que c’est un service que je compte tester mais que je n’ai pas encore essayé.


Hors-série



Les outils à télécharger du Lab

Description : Des cartes mentales, des checklists, des guides, des mémos… Tout un tas d’outils à ta disposition pour te simplifier la transition !

Tarif : c’est gratuit !

Pour accéder à la bibliothèque de documents du Lab, il te suffit de t’inscrire ici.
N’en rate plus une miette !


Après avoir confirmé ton inscription, tu pourras accéder à ma bibliothèque de documents réservés aux abonnées et je t’enverrai un mail (+ ou -) par semaine. Tu peux consulter ma politique de confidentialité ici. Chaque email contient un lien de désinscription en pied de page ; tu peux également m’envoyer un mail à


Livres



La politique sexuelle de la viande, Carol J. Adams – Ed. L’âge d’homme

4ème de couv : « Dès sa première parution en 1990, La Politique sexuelle de la viande, qualifiée de « bible de la communauté végétarienne » par le New York Times, s'est imposée comme un ouvrage de référence dans le domaine du droit animal. Dans cette théorie critique féministe végétarienne, la féministe militante Carol J. Adams explore la relation entre les valeurs patriarcales et la consommation de viande à travers leurs représentations dans l'histoire, les médias et la littérature. »

Tarif : 19€

Un excellent bouquin que je te recommande de lire au moins une fois – mais plus qu’une fois, c’est mieux 😛 -, qui ouvre un grand nombre de réflexions sur la société et les relations entre différentes oppressions.

Les animaux ne sont pas comestibles, Martin Page – Ed. Robert Laffont

4ème de couv : « Le véritable test moral de l'humanité (le plus radical, qui se situe à un niveau si profond qu'il échappe à notre regard), ce sont les relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. Milan Kundera Récit du parcours de l'auteur vers le véganisme, ce livre navigue entre essai et aventure intime pour présenter la cause animale comme une lutte politique et éthique exigeante mais aussi joyeuse et inventive. Être végane, c'est avoir la conviction que l'être humain ne doit pas asservir et tuer les animaux pour manger, se vêtir ou se divertir. C'est un chemin passionnant et imparfait, riche en réflexions, débats, rencontres et connaissances. En racontant son quotidien, en présentant d'autres trajets et motivations (liées à l'écologie, à la santé), en informant sur la nutrition, en montrant que le véganisme est accessible et gourmand, et qu'il n'a rien à voir avec l'ascèse ou la pureté, Martin Page invite chacun, qu'il soit végane, végétarien ou omnivore, à s'interroger sur le regard qu'il pose sur les animaux et sur la place que leur assigne la société. La lutte pour les animaux est une question de justice sociale. Il est plus que temps d'inventer un monde empathique et égalitaire. »

Tarif : 18€50

J’ai dévoré ce livre, alors je ne peux que tu recommander très chaudement de le lire ! Non seulement l’écriture de Martin est très agréable, mais en plus, le contenu est passionnant : informatif, démonstratif et parfois très personnel… et qui fait réfléchir, évidemment. Bref, un petit trésor à ajouter à ta bibliothèque.

Planète Végane, Ophélie Véron – Ed. Marabout

4ème de couv : « Et si nous vivions sans exploiter les animaux ? Viande, fromage, laine, cuir, corrida, zoo... Être végane, c’est vivre en essayant de ne pas exploiter les animaux. Au-delà d’une simple alimentation, le véganisme est un mode de vie, un engagement philosophique et un mouvement politique qui nous invite à changer notre regard sur le monde et sur notre quotidien. C’est aussi une alternative de société, qui vise tout autant à respecter la vie animale qu’à préserver la planète et les générations futures. Loin des idées reçues, Ophélie Véron nous explique le pourquoi et le comment du véganisme. Dans cet ouvrage riche en informations, réflexions et découvertes, elle analyse les origines et idées fortes du mouvement et offre tous les outils nécessaires pour s’engager en faveur d'un monde plus juste et solidaire. Éthique, environnement, nutrition, vie pratique, communication... Que vous soyez omnivore, végé en devenir ou végane de la première heure, elle répond à toutes vos questions et déconstruit les mythes les plus tenaces – même le fameux cri de la carotte ! »

Tarif : 17€90

Je me suis fendue d’une critique assez exhaustive sur Planète Végane, qui est à mon sens un guide très complet et bienveillant sur le véganisme dans tous les domaines – à mettre entre toutes les mains.

Libérées. Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale, Titiou Lecoq – Ed. Fayard

4ème de couv : « Un jour, je me suis demandé : pourquoi est-ce moi qui ramasse les affaires qui traînent ? Je n’ai trouvé qu’une seule réponse. Parce que je suis une femme qui vit avec un homme et deux enfants et que, conséquemment, les corvées, c’est pour ma gueule.
Être une femme, ce n’est pas seulement l’idéal de minceur et de cheveux qui brillent, c’est le souci permanent des autres et du foyer, c’est être sans cesse ramenée à la saleté, aux taches, à la morve. L’égalité serait déjà là, mais les femmes conservent la conviction intérieure qu’elles doivent s’occuper de tout et tout le monde, et d’elles en dernier, s’il reste cinq minutes à la fin de leur triple journée.
Cette féminisation de la sphère privée implique une autre conséquence : l’espace public est toujours masculin. Peut-on se dire égaux quand la moitié de la population adapte ses vêtements en fonction des transports et fait attention à ne pas être seule la nuit dans la rue ? Et si le combat féministe devait encore et toujours se jouer dans la vie quotidienne de chacune et chacun, chez soi, dans sa propre maison, devant le panier de linge sale ? »

Tarif : 17€

Un des premiers livres féministes que j’ai lus, et j’étais littéralement scotchée, impossible de m’en détacher avant de l’avoir terminé. C’est intelligent, fouillé, réfléchi et Titiou a une sacré plume – gloussements et éclats de rire au programme. Un must-read comme on dit pas chez nous.

King Kong théorie, Virginie Despentes – Ed. Grasset

4ème de couv : « J'écris de chez les moches, pour les moches, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf, aussi bien que pour les hommes qui n'ont pas envie d'être protecteurs, ceux qui voudraient l'être mais ne savent pas s'y prendre, ceux qui ne sont pas ambitieux, ni compétitifs, ni bien membrés. Parce que l'idéal de la femme blanche séduisante qu'on nous brandit tout le temps sous le nez, je crois bien qu'il n'existe pas. »

Tarif : 15€20

Une véritable bombe d’à peine 160 pages. Un livre qui retrace le parcours dur de Virginie, qui réfléchit à la féminitude, au sexe, à la domination. Un livre plein de colère, de férocité et de force. Un livre à lire de toute urgence – et à prêter à tes copines.

Beauté fatale. Les nouveaux visages d’une aliénation féminine, Mona Chollet – Ed. La découverte

4ème de couv : « Soutiens-gorge rembourrés pour fillettes, obsession de la minceur, banalisation de la chirurgie esthétique, prescription insistante du port de la jupe comme symbole de libération : la « tyrannie du look » affirme aujourd’hui son emprise pour imposer la féminité la plus stéréotypée. Décortiquant presse féminine, discours publicitaires, blogs, séries télévisées, témoignages de mannequins et enquêtes sociologiques, Mona Chollet montre dans ce livre comment les industries du « complexe mode-beauté » travaillent à maintenir, sur un mode insidieux et séduisant, la logique sexiste au cœur de la sphère culturelle.
Sous le prétendu culte de la beauté prospère une haine de soi et de son corps, entretenue par le matraquage de normes inatteignables. Un processus d’autodévalorisation qui alimente une anxiété constante au sujet du physique en même temps qu’il condamne les femmes à ne pas savoir exister autrement que par la séduction, les enfermant dans un état de subordination permanente. En ce sens, la question du corps pourrait bien constituer la clé d’une avancée des droits des femmes sur tous les autres plans, de la lutte contre les violences à celle contre les inégalités au travail. »

Tarif : 18€

Un essai dense et passionnant, qui creuse à fond les sujets qu’il aborde – et montre les ravages du sexisme sur les fillettes et les femmes. Comme les livres précédemment cités, Beauté Fatale m’a carrément scotchée, et je n’ai pas pu me décoller de ma lecture avant d’en avoir atteint la fin. De quoi t’agiter la matière grise un bon moment après coup.

La révolution d’un seul brin de paille. Une introduction à l’agriculture sauvage, Masanobu Fukuoka – Ed. Tredaniel

4ème de couv : « Auteur d’une méthode d’agriculture sauvage qui demande moins de travail à l’homme, moins de ressources à la nature et fournit des rendements comparables à l’agriculture mécanisée, Fukuoka invite à changer d’attitude envers la nature, l’agriculture, la nourriture, la santé physique et spirituelle. »

Tarif : 14€90

Un livre assez intéressant dans son approche sobre et réfléchie de l’agriculture et de tout ce qui gravite autour. J’ai donné un avis un peu plus approfondi sur cette lecture dans un article dédié.

Introduction à la permaculture, Bill Mollison – Ed. Passerelle Eco

4ème de couv : « La permaculture est une philosophie et une approche de l'usage de la terre visant la conception de lieux de vie et d'activités écologiquement soutenables. En s'inspirant des écosystèmes naturels, la permaculture établit des interactions favorables entre les composantes des sites dont elle conçoit l'aménagement : les humains et leurs besoins, le territoire et ses caractéristiques, les plantes annuelles et pérennes qui y poussent, les animaux, les sols, les microclimats, l'eau, etc. En connectant ces éléments, elle forme des associations productives, résilientes et aussi autonomes que possible. »

Tarif : 23€

LE livre pour découvrir la permaculture en tant qu’ensemble de techniques de la manière la plus complète possible. C’est avec celui-là que j’ai commencé, et il a complètement chamboulé ma vision des choses ! Un avis plus complet est disponible sur le billet 3 livres pour débuter en permaculture.

La permaculture en pratique. Pour votre jardin, votre environnement et la planète !, Jessi Bloom – Ed. Ulmer

4ème de couv : « L'idée qui sous tend la permacuture est simple: prenez soin de la Terre et elle prendra soin de vous!
Ce livre donne au lecteur tous les outils conceptuels et pratiques qui lui permettront de concevoir son propre projet de permaculture, quels que soient la taille du projet ou le climat.
Les auteurs présentent en détail les principes de la permaculture et toutes les étapes du processus de conception, du rassemblement des données jusqu'à la réalisation d'un plan directeur.
Illustré par de nombreux cas pratiques et plus de 250 photos et dessins, ce livre constitue une source d'informations incontournables pour tous ceux qui souhaitent faire de leur terrain un écosystème durable et résilient. »

Tarif : 32€

Un prix un peu plus élevé qui s’explique par une abondance de photos en couleur et d’illustrations, qui rendent la lecture plus ludique et facile. Assez complet – mais moins que celui de Mollison – c’est surtout sa mise en page aérée et colorée qui le fait ressortir du lot. Et l’expérience de Jessi. Et le fait que ce soit l’un des rares livres connus sur la perma qui soit co-écrit par une femme.

The vegan book of permaculture, Graham Burnett – Ed. Permanent Publications [ANGLAIS]

4ème de couv : « A vegan cookbook packed with wholesome recipes, veganic growing, forest gardening and eco-friendly living.
How we eat is such a fundamental part of what we are; yet in our present time-poor culture of pre-packed fast foods, food can become an expensive symptom of alienation and disempowerment. It doesn’t have to be this way!
The Vegan Book of Permaculture gives us the tools and confidence to take responsibility for our lives and actions. Creating a good meal, either for ourselves or to share, taking time to prepare fresh, wholesome home or locally grown ingredients with care and respect can be a deeply liberating experience. It is also a way of taking back some control from the advertising agencies and multinational corporations.
In this groundbreaking and original book, Graham demonstrates how understanding universal patterns and principles, and applying these to our own gardens and lives, can make a very real difference to both our personal lives and the health of our planet. This also isn’t so very different from the compassionate concern for ‘Animals, People and Environment’ of the vegan way.
Interspersed with an abundance of delicious, healthy and wholesome exploitation-free recipes, Graham provides solutions-based approaches to nurturing personal effectiveness and health, eco-friendly living, home and garden design, veganic food growing, reafforestation strategies, forest gardening, reconnection with wild nature and community regeneration with plenty of practical ways to be well fed with not an animal dead! This is vegan living at its best. »

Tarif : 14£99

Le seul livre que j’aie trouvé pour l’instant abordant le sujet de la permaculture végane. Exit les monstruosités type tracteur à poule et autres abus comme l’aquaponie, Graham pratique et transmet la permaculture façon justice sociale. Et c’est trop bien. Le tout assaisonné de recettes de cuisine assorties aux fruits de son labeur. Bref, un incontournable.

Insolente Veggie, Rosa B. – Ed. La Plage

Descriptif : « Le véganisme et la cause animale à la rencontre du 9e art ! Les militants vegan ont trouvé leur bédéiste, Insolente Veggie :
Acerbe, piquante et provocante, cette végétalienne aussi drôle que méchante croque avec humour ce qui fait le quotidien des végétariens et des vegans aujourd’hui : l’écologie, le spécisme, l’élevage, la corrida…
L’album reprend les dessins qui ont fait le succès du blog Insolente Veggie. Toutes griffes dehors, il propose également de très nombreux inédits.
Plus de 50 histoires pour rire, découvrir, et réfléchir. »

Tarif/tome : 15€90

Avant d’être une série BD, Insolente Veggie, c’était d’abord un blog militant, informatif et drôle. Puis les éditions La Plage ont proposé à Rosa de publier son travail. Et c’est devenu de vrais albums de BD, toujours militants, informatifs et drôles. Un chouette cadeau à faire ou à se faire. Tu peux retrouver plus d’infos sur la BD et l’autrice dans l’épisode 2 d’#OrdinaryHeroine qui met Rosa à l’honneur.

L’heure du petit déjeuner végane a sonné !, Melle Pigut – Ed. L’âge d’homme

4ème de couv : « Créatrice culinaire passionnée par les infinies possibilités qu'offre la cuisine bio végétale, elle à cœur de transmettre dans la bonne humeur ses connaissances et son amour pour une cuisine saine, éthique et gourmande. L'alimentation est également porteuse de valeurs, c'est pourquoi sa cuisine est durable et valorise des végétaux bio de saison. De l'alimentation crue aux grands classiques végétalisés, en passant par les desserts sans œufs / sans lait les plus fous et des mets dérivés de différentes cultures, elle vous fait découvrir une cuisine végétale riche et envoûtante pour les sens. »

Tarif : 20€

Les livres de cuisine végane, c’est un peu la fête du slip : on trouve tout et n’importe quoi : des trucs bofs, des trucs trop compliqués à préparer, des trucs qui demandent trop d’ingrédients qui viennent de l’autre bout du monde, et… Il y a la cuisine de Melle. Hyper simple et savoureuse, de quoi pâtisser 100% love avec plaisir – et ne plus jamais manquer d’idées !

Permaculture Design. A step-by-step guide, Aranya – Ed. Permanent Publications [ANGLAIS]

4ème de couv : « While it includes the ethics, principles and philosophies, Permaculture Design: a step-by-step guide places them directly into the context of the design process.
It also provides clarity about where different tools and techniques can be effectively applied in the overall scheme of things.
Includes sections on: systems and patterns, design frame-works, land based design and beyond, working as part of a design team, site surveying and mapping, client interviews, working with large client groups, identifying functions and setting goals, choosing systems and elements, placement and integration, different design formats, implementation and maintenance planning, presenting your ideas to clients. »

Tarif : 14£95

J’ai publié une revue plus complète de Permaculture Design dans un article dédié. Si tu t’intéresses à la pratique du design de lieu et que tu es assez à l’aise avec l’anglais, ce guide pratique a toute sa place dans ta bibliothèque – ou dans ta poche, sur le terrain.

Zéro déchet, Béa Johnson – Ed. Les Arènes

4ème de couv : « Bea Johnson nous explique comment elle et sa famille ont maintenu leur style de vie tout en ne produisant quasiment aucun déchet. Ils ont réduit leurs dépenses annuelles de 40 %, et n'ont jamais été en aussi bonne santé, à la fois physiquement et émotionnellement.
Elle nous donne des centaines de trucs faciles pour une vie respectueuse de l'environnement qui, même pour les plus occupés d'entre nous, sont simples à appliquer.
Sa devise (et seulement dans cet ordre) : « refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter »
Plus d'une centaine d'outils et astuces :
Pourquoi mettre une brique dans le réservoir d'eau des toilettes ? Comment faire son mascara, sa laque ou son dentifrice ? Comment fabriquer sa propre moutarde, emballer le déjeuner des enfants sans utiliser de plastique, avoir une alimentation saine et sans gâchis, créer ses produits d'entretien et éviter tous les toxiques, refuser les pubs intempestives dans la boîte aux lettres, faire son papier recyclé ou son compost ?
« Bea Johnson ne nous enseigne pas juste à sauver la planète. Elle nous enseigne à nous sauver. » Colin Beavan, auteur de No impact man »

Tarif : 7€60 en format poche

Si tu t’intéresses un tant soit peu à la réduction de déchets, tu as forcément entendu parler de Béa Johnson et du Zéro Déchet. Et ce livre, c’est la synthèse de tout ce qu’elle a mis au point pour réduire ses déchets physiques au minimum. Tout n’est pas parfait dans ce livre, loin de là – notamment en ce qui concerne les recommandations d’utilisation de stockage numérique « en cloud » alors que ça pollue grave ou encore le fait de « consommer » des animaux – mais ça reste malgré tout une source d’inspiration et d’expérimentation extrêmement intéressante, et facilement applicable. Un bon point de départ quand on ne sait pas par où commencer.

Les revues



Permaculture Magazine [ANGLAIS]

Descriptif : « Permaculture is a best selling magazine full of practical ideas and inspiration for your home, garden and community. »

Tarif : abonnements sur 1 ou 2 ans, à l’édition numérique uniquement ou numérique et papier, de 13£99/an à 27£95/2 ans.

Permaculture Magazine est un magazine trimestriel très complet qui aborde les différents thèmes liés à la permaculture, jardinage, bricolage, construction, émergence culturelle, monnaies locales, etc. La parution trimestrielle laisse le temps de bien explorer chaque numéro avant réception du suivant, et chaque abonnement inclut l’accès à toutes les éditions précédentes (soit environ 26 ans de publications à l’heure où j’écris ces lignes) au format numérique sans frais supplémentaires. La classe quoi. Un moyen très pratique et instructif de se tenir informée des nouveautés et projets naissants dans le domaine !

Les Cahiers Antispécistes

Descriptif : « Les Cahiers antispécistes sont une revue créée en 1991 dont la vocation fut définie ainsi par ses fondateurs: « remettre en cause le spécisme et explorer les implications scientifiques, culturelles et politiques d’un tel projet ». Plus généralement, elle aborde toute sorte de sujets en rapport avec les animaux.
Les Cahiers antispécistes proposent notamment :
- Des articles de philosophie morale qui rendent compte d’une multiplicité d’approches théoriques concernant la question animale.
- Des réflexions sur les liens entre spécisme et discriminations intra-humaines.
- Des analyses de la question animale s’appuyant sur différentes disciplines (psychologie, sociologie, philosophie, éthologie, biologie, etc.).
- Des informations et débats contradictoires concernant la stratégie du mouvement animaliste.
- Des dossiers thématiques.
- Des recensions de livres.
Les Cahiers antispécistes s’inscrivent dans le mouvement social qui œuvre à un comportement plus éthique envers l’ensemble des êtres sentients. »

Tarif : gratuit au format PDF sur le site de la revue, entre 3€ et 5 € pour la version papier de certains numéros sur le site de L214

Les Cahiers Antispécistes, c’est un peu l’observatoire philosophique et scientifique des liens entre les humains et les autres animaux. C’est varié, intéressant, ça pousse à la réflexion, et parfois à l’indignation. De quoi te mettre le cortex au court-bouillon en moins de 2, et c’est tant mieux !

Les sites d’information



Permathèque – Portail de ressources sur l’agriculture naturelle

Description : « Permatheque est un portail de ressources sur l’Agriculture Naturelle. L’objectif est d’y réunir un maximum d’informations pour faciliter l’accès à chacun. Et ainsi, favoriser la découverte et l’apprentissage de méthodes de cultures respectueuses. J’ai démarré ce projet avec beaucoup de plaisir en 2015, en y partageant le fruit de mes recherches sur la Permaculture et l’Agro Ecologie.
Le site compte aujourd’hui plus de 300 pages et regroupe de nombreux documents : médias vidéos, films, fiches de présentations de livres, documents au format pdf… J’y invite également à découvrir les personnes et associations qui œuvrent pour un retour à des pratiques agricoles plus respectueuses, afin que leur chemin inspire les lecteurs. »

Tarif : c’est gratuit

Une initiative individuelle intéressante, surtout orientée agriculture et jardinage mais sur laquelle on trouve aussi des informations liée à la construction, la société, etc. Un point de départ intéressant, surtout parce qu’on peut y télécharger des PDF qui nous évitent de trop solliciter le réseau.

Sexisme & sciences humaines - Féminisme

Description : « Malgré les apparences, nos sociétés occidentales sont toujours très sexistes.
Ainsi, en France, les hommes gagnent 37% de plus que les femmes. A poste et expérience équivalents, les femmes touchent 10% de moins. Cela fait 20 ans que les écarts de salaires n’ont pas diminué.
La différence de salaire n’est cependant que la partie émergée de l’iceberg, la manifestation la plus explicite de la domination masculine… comme je tenterai de le prouver à travers des articles scientifiques et des analyses sociologiques.
Ce blog a pour objectifs, entre autres :
– De montrer comment la société construit des différences hommes-femmes, et comment cela est globalement défavorable aux femmes.
– De montrer comment ces schémas sont reproduits de génération en génération
– De lutter contre certains clichés sexistes »

Tarif : gratuit

Un blog extrêmement riche, fouillé et argumenté sur les différentes facettes du sexisme, leur fonctionnement et leurs conséquences. A lire et à relire !

Université Populaire de Permaculture

Description : « Pourquoi une Université Populaire de Permaculture ?
- Référencer et mettre en liens différents lieux de formation et formateurs garantissant autant la diversité et la complémentarité que le respect commun des principes éthiques fondamentaux de la Permaculture et de l’Education Populaire.
- Développer la qualité et la cohérence du réseau, du contenu pédagogique des formations, du niveau de formation des étudiants et des formateurs.
- Faciliter et accompagner l’accès aux formations et aux pratiques.
- Accompagner la transformation globale de nos sociétés.
- Favoriser des liens entre la Permaculture et les autres mouvements de la Transition.
- Créer des liens et des partenariats avec les institutions et organismes professionnels et non professionnels. »

Tarif : gratuit

A connaître, sans pour autant ne jurer que par l’UPP. Il s’agit plus d’un réseau que d’une autorité – y’a pas d’autorité suprême en permaculture, c’est même contraire à ses éthiques et ses principes.

Low-Tech Lab

Description : « Partout dans le monde, des innovations techniques simples, accessibles et durables sont développées à échelle locale pour répondre à des problématiques vitales, économiques ou environnementales.
Ces solutions, ce sont des low-technologies. Potentiellement utiles à des millions de personnes, elles méritent d’être partagées.
Le Low-tech Lab se donne pour mission de les repérer, de les expérimenter et de les documenter de façon collaborative afin de les rendre accessibles à tous. L'ensemble de ces documentations sont partagées librement et gratuitement. »

Tarif : gratuit

Y’a tout un tas de trucs que je ne cautionne pas du tout sur ce site – notamment tout ce qui a trait à comment exploiter son prochain et perpétuer l’oppression de la majorité « silencieuse » des autres animaux – mais il y a aussi de belles pépites, comme la douche à recyclage, la machine à laver à pédales, les fours solaires, le frigo du désert, le biodigesteur domestique, etc. Le tout à faire soi-même pour réapprendre la souveraineté énergétique, l’autonomie et la débrouillardise. Garantie 100% confiance en soi !

Vive la B12 !

Description : « La complémentation en vitamine B12 est indispensable pour les véganes
Toute personne végane, ou ayant fortement réduit sa consommation de produits d’origine animale en quantité, en variété ainsi qu’en fréquence doit se complémenter en vitamine B12, ou consommer des produits enrichis. Faute de complémentation, la carence en vitamine B12 peut détériorer le sang, le système nerveux (central et périphérique) et l’ADN. Plus sensibles encore que les adultes, les enfants doivent en être protégés.
Ce que tout végane doit savoir sur la vitamine B12Le document de référence, publié par la communauté scientifique végane internationale et adopté par l’ensemble des organisations véganes majeures dans le monde, s’intitule Ce que tout végane doit savoir sur la vitamine B12. Toute personne végane doit se complémenter en choisissant de consommer :
- soit 1 µg (microgramme) trois fois par jour ;
- soit 10 µg une fois par jour ;
- soit 2 000 µg une fois par semaine ;
- soit 5 000 µg une fois toutes les deux semaines.
Chacune de ces solutions offre exactement la même garantie de satisfaire les besoins quotidiens des adultes. »

Tarif : gratuit

Impossible de parler de justice sociale (ici, le véganisme) sans aborder le sujet de la complémentation en vitamine B12 ! Et non, ce n’est pas parce qu’une complémentation en une seule vitamine est nécessaire au maintien de la santé que le véganisme n’est pas viable. Pense à toutes les saloperies que tu avales dans tous les aliments que tu consommes (pesticides, antibiotiques, sel, sucres, additifs, etc.) ou que tu tartouilles sur le corps (détergents entre autres) ou que tu ingurgites suite à pollution de toutes les eaux (les hormones de la pillule contraceptive, les produits toxiques qui migrent depuis les emballages plastiques). Prendre une vitamine, c’est rien du tout. Ne pas cautionner le massacre d’innocents, c’est nécessaire.

Petites Idées pour Grandes Utopies - PIGUT.com

Description : « Mon nom est Melle Pigut (prononcer [mɛl pigɥt] Mèl Pigute), je suis une jeune femme passionnée par la vie.
Amoureuse de la nature, des voyages, de randonnées, de photographie, de rencontres, férue de cuisine, avide de créer, stimulée par le recyclage, je suis végétarienne depuis l’adolescence et végétalienne depuis de nombreuses années, cela a pris du temps mais finalement être végétalienne s’impose comme une évidence. En effet, il est très important pour moi que mon comportement soit en accord avec les principes de vie auxquels je crois.
Du reste, je ne crois pas en l’idée de la société telle qu’elle nous est présentée aujourd’hui, je pense que le bonheur est ailleurs et cet ailleurs je tente de m’en approcher pas à pas. Mes Grandes UTopies, je les construis jour après jour avec vous et toutes nos Petites Idées. »

Tarif : gratuit

Dans la section livres, j’ai déjà parlé de la cuisine simple et savoureuse de Melle. Je remets ça ici en mentionnant son site sur lequel tu pourras trouver gratuitement tout un tas de recettes délicieuses et faciles à réaliser ! Personnellement, je n’ai encore jamais été déçue par ce que j’y ai testé 🙂

Se former



MOOCs Tela Botanica

Description : « MOOC est l'abréviation anglaise de « Massive Open Online Course » ce qui signifie : cours en ligne gratuit et ouvert à tous.
Tela Botanica a notamment pour mission de vous aider à acquérir des connaissances en botanique et sur la biodiversité plus largement.
Aussi, sa plateforme TelaFormation vous proposera des cours dans le domaine de la biodiversité en commençant par ce MOOC Botanique « apprendre à connaître les plantes » - initiation. »

Tarif : gratuit !

Des cours très bien construits, des contenus passionnants, des activités intéressantes qui permettent vraiment de découvrir et d’approfondir la compréhension du monde végétal… Un vrai petit bijou, d’autant plus que c’est GRATUIT !!! Tu peux y aller les yeux fermés : tu ne peux qu’apprendre !!!

MOOCs de l’Université des Colibris

Description : « L'Université des colibris est un projet du mouvement Colibris. Elle propose plusieurs types de formations, en ligne ou en présentiel, pour accompagner ceux qui veulent participer à une société plus écologique et humaine. Les formations peuvent concerner l’éducation, l’agroécologie, la démocratie, l’économie, les modes de vie écologiques… »

Tarif : gratuit

Je n’ai pas eu l’occasion de tester tous les MOOCs de l’Université Colibris – il me faudrait des journées de 3 ou 4 jours pour faire tout ce que je voudrais pour ça – mais ce que j’ai testé m’a laissé une bonne impression : c’est intéressant, assez bien conçu, et les sujets sont variés. A visiter de temps en temps pour découvrir de nouvelles pépites !

Formation de formateurs à la permaculture

Description : « Cette formation de formateurs vous permettra de transmettre la permaculture à travers des initiations, des conférences ou des interventions lors des CCP (Cours Certifié de Permaculture). Vous apprendrez à utiliser des approches pédagogiques participatives, coopératives et efficaces.
Cette formation vous donnera les outils et la confiance pour pouvoir transmettre adéquatement la permaculture. »

Tarif : 500€ pour 6 jours intensifs

La pédagogie, ça ne s’invente pas. Et pour transmettre sa passion et l’envie d’apprendre en même temps que son savoir, c’est mieux d’avoir quelques bases.

Poêlito

Description : « CONTENU pratique : Pendant le stage tu auras normalement le temps de construire ton poêle et toutes ses parties amovibles (bouchons, couvercle, cloche ...). Tu participeras au montage du poêlito démo et tu pourras l'utiliser pour te faire la main.
CONTENU théorique : Tu auras toutes les infos pour bien installer ton poêle une fois rentré-e chez toi (fondations, tuyaux ...) et quelques expériences sur la combustion afin de bien comprendre pour bien utiliser ton poêle. »

Tarif : 200€ pour 5 jours de stage + prix des fournitures pour le poêle + prix conduit d’évacuation des fumées

Le poêlito, c’est un poêle de masse autoconstruit mobile et adapté au chauffage de petits espaces et/ou d’habitats légers (type yourte, caravane, tipi, etc.). Il peut aussi être utilisé dans une maison « en dur » évidemment. Son principal intérêt, c’est d’être à la fois un poêle de masse (chauffe longtemps, même une fois éteint) et d’être mobile (donc pas trop lourd). Je n’ai pas testé la formation, mais elle me fait de l’œil.

Freedôms

Description : « Qui que vous soyez, d'où que vous veniez, vous pouvez bénéficier des bienfaits de la terre. Le Superadobe est une technique de construction rapide, adaptable à tous milieux, accessible à tous âges et à toute personne, abordable économiquement, hautement résistante aux ouragans, séismes, inondations, feux, balles, et qui s'inscrit dans une démarche durable et respectueuse de l'environnement. »

Tarif : 650€ pour 7 jours de stage intensif (camping et demi-pension compris)

Une formation de très bonne qualité pour apprendre les fondamentaux de la construction en superadobe. J’ai écrit un article sur mon expérience de formation à la construction en superadobe avec l’association Freedôms – et c’était top.

Kerterre

Description : « Une Kerterre est une construction qui associe discrétion dans le paysage et présence consciente de son habitant qui améliore son environnement par ses actes de tous les jours. »

Tarif : de 355€ pour les stages les plus courts à 950€ pour les plus longs

Je n’ai pas suivi de formation auprès de cette association, mais ce n’est qu’une question de temps ! Apprendre à construire un habitat non polluant avec les ressources locales et non destructeur pour son environnement sont désormais des enjeux majeurs. En outre, la petite taille des kerterre et leur aspect sculptural peut permettre de contourner les législations sur la construction (permis de construire, conformité au plan local d’urbanisme, etc.). Si tu y vas, raconte-moi !

Emotional Permaculture by Heather Jo Flores : Design your inner landscape [ANGLAIS]

Description : « This is a short yet challenging workshop that will help you see how you can use the same the principles and processes of permaculture to create a daily practice in your personal life that supports your ideas, desires, and creativity, and nurtures your ongoing need for self-care.
Because change has to start with yourself, and if you're not happy with your day-to-day quality of life, then how are you going to set an example for others? »

Tarif : gratuit

Un petit atelier de trois vidéos (à l’heure où j’écris ces lignes) qui propose de mettre en application les principes de la permaculture afin d’atteindre un équilibre dans son bien-être et son quotidien. Simple, abordable et passionnant, cet atelier peut-être un excellent point de départ pour designer le mode de vie le plus bénéfique pour toi à chaque période de ta vie !

Permaculture Women’s Guild's PDC [ANGLAIS]

Description : « Permaculture Design Course (PDC) with Advanced Certificate in Social Systems Design
Learn permaculture online, at your own pace, in your own home and with the support of a 40-woman faculty from around the world, and earn TWO permaculture certificates: the classic PDC and a certificate in social permaculture.
This course is the first ever online social permaculture design certificate course, offering an advanced permaculture training that you can't get anywhere else, and is the best online permaculture course for working mothers, busy single ladies, and women from all over the world who lack access to residential PDC's. »

Tarif : de 600€ à 800€, selon tes possibilités, c’est toi qui choisis 🙂

J’ai raconté mon expérience de CCP en présentiel dans un article dédié. Et si c’était une expérience transformatrice, il ne m’en est pas resté grand-chose étant donnée la densité du cours et le court délai. Non seulement le CCP de Permaculture Women’s Guild te permet de le suivre à ton rythme, de chez toi, mais en plus il est bien plus dense qu’un bon nombre de cours certifiés de permaculture disponibles à ce jour en France. Ah, et c’est le seul qui n’est dispensé que par des femmes, expérimentées, de partout dans le monde. Pour l’instant, j’adore !

Gaïa University [ANGLAIS]

Description : « Gaia U supports world-changers to create strategic projects and regenerative livelihoods.
Gaia University is a university without walls, a university across borders, an un-institution intent on fostering a zestful, purposeful, global community of thoughtful learners and unlearners focused on ecological regeneration and social justice. We start from the perspective that it is your life, your passions, your projects, your vision – and the rapidly changing contexts in which they are emerging – that best give rise to what you need to learn and how you need to learn it. »

Tarif : variables selon le cursus choisi

Je suis en plein dans un Diplôme International de Design en Permaculture, et j’adore : ce que j’apprends, comment je l’apprends, avec qui je l’apprends… C’est encore tout frais, mais je sais déjà que cette expérience est transformative, profondément.

Les associations à soutenir/intégrer



L214 Ethique & animaux

Description : « L214 Éthique & Animaux est une association loi 1908 tournée vers les animaux utilisés dans la production alimentaire (viande, lait, œufs, poisson), et révélant leurs conditions d'élevage, de transport, de pêche et d'abattage.
L'association articule son travail sur 3 axes complémentaires :
Rendre compte de la réalité des pratiques les plus répandues, les faire évoluer ou disparaître par des campagnes d’information et de sensibilisation. Repérer et tenter de faire sanctionner les pratiques illégales par des actions en justice.
Démontrer l’impact négatif de la consommation de produits animaux (terrestres ou aquatiques) et proposer des alternatives.
Nourrir le débat public sur la condition animale, soulever la question du spécisme, revendiquer l’arrêt de la consommation des animaux et des autres pratiques qui leur nuisent. »

L214 fait un remarquable travail de communication et d’information sur ce que nous faisons subir aux animaux utilisés dans la « production alimentaire ». L’association fait sortir la « question animale » de l’ombre et permet de propager la remise en question.

Sea Shepherd

Description : « Fondée en 1977 par le capitaine Paul Watson, SEA SHEPHERD est l'ONG de défense des océans la plus combative au monde.
Sea Shepherd travaille sur trois axes majeurs :
- Dépasser la seule protestation et intervenir de manière active et non violente dans les cas d'atteintes illégales à la vie marine et aux écosystèmes marins
- Exposer les abus et les pratiques non durables ou non éthiques d'atteinte à la vie marine et à l'intégrité des écosystèmes marins en alertant les médias et l'opinion publique.
- Sensibiliser l'opinion publique au lien essentiel qui nous relie à l'océan à travers diverses interventions en festivals, écoles, organisation de conférences, expositions, publications, films, etc...
Sea Shepherd est 100% indépendante et ne bénéficie d'aucune subvention d'Etat afin de garantir sa liberté de parole et d'action. »

Râler, ça fait pas avancer le schmilblick – mais je te le dis assez souvent déjà, je crois que tu as compris 😛 - ; passer à l’action, si ! Et si tu n’as pas le pied marin ou que tu ne vis pas en bord de mer, tu as d’autres moyens d’agir avec l’asso – et tu peux toujours les soutenir financièrement.

269 Libération Animale

Description : « 269 Libération Animale est une association antispéciste française créée en 2016 et basée à Lyon. Elle lutte pour la libération animale à travers un activisme offensif reposant sur l'usage de l'action directe et de la désobéissance civile. »

Ne pas confondre avec 269 Life – qui n’a rien à voir. 269 Libération Animale, c’est une association qui remet en cause les horreurs qui sont normalisées par le silence et l’inaction de chacune : en bloquant des abattoirs, en exfiltrant les « autres animaux » condamnés à une mort horrible dans les abattoirs, en créant un rapport de force avec l’Etat et les lobbies du meurtre. C’est une association qui prend des risques pour obtenir la justice sociale. C’est une association qui combat le mal dans son antre pour faire émerger une société nouvelle. Tu peux les soutenir par des dons. Ou t’engager aux côtés de ses activistes.

Earth Resistance

Description : « Earth Resistance est une organisation animaliste et écologiste qui agit pour la protection de la planète et des individus qui la peuplent, qu’ils soient humains ou non. Elle s’oppose à toute forme de domination et défend un projet de société égalitariste et durable où la planète et l’ensemble de ses habitants ne seraient plus considérés comme des ressources disposables. »

Une association très engagée, très militante, très activiste, qui s’attaque aux thématiques de la justice sociale ET de l’écologie en même temps par la désobéissance civile – dernièrement, le blocage du sommet de l’élevage. Des activistes qui font parler d’elles, que tu aurais tort de ne pas soutenir… d’une manière ou d’une autre.

Les créatrices de vidéos



Data Gueule

Description : « Chaque jour, nous sommes bombardés par des milliers de molécules d'information.
Des faits, des noms, des chiffres qui s'empilent et se percutent sans que, pourtant, jamais rien ne se crée.
Alors pour une fois, plutôt que de rester passifs face à cet assaut, jouons avec.
Allons-y franchement.
#DTG s'amuse à poser des jalons, des petits cailloux, comme un petit Poucet perdu dans la forêt, mais un petit Poucet punk.
#DTG, c'est un jeu de lego où une réalité se construit sous nos yeux sans que l'on s'en aperçoive.
Un jeu où l'on assume que l'incompréhension est essentielle pour faire émerger l'évidence. »

Des vidéos d'information qui secouent. Courtes, très agréables et claires visuellement, les vidéos Data Gueule sont un vrai condensé... de révolte.

permaculture agroécologie etc...

Description : « De nombreuses vidéos avec de la permaculture, de l'agroécologie, des idées, de l'autonomie, de l'écologie, un peu de jardinage, un zeste de construction, des tutoriels, du potager, de la forêt, quelques bafouilles, des montages vidéos approximatifs et du Etc... voilà ! »

Une chaîne intéressante pour apprendre des techniques de permaculture liées à l’agriculture et au jardinage. Sans prise de tête, sans prise au sérieux, de l’info sympa pour booster la mise en pratique.

Professeur Feuillage

Description : « On pense que l'humour est une arme de sensibilisation massive, alors on vous parle d'écologie le poing levé et un doigt dans le cul ! La Chaîne est née en 2014, avec le programme "Les chroniques écologiques du Professeur Feuillage", coproduite par France TV. Depuis, on a créé des contenus de différents styles et on ne compte pas s'arrêter là ! »

Une chaîne de vulgarisation principalement axée sur l’écologie, avec un peu de sensibilisation aux problèmes sociétaux. On apprend des trucs de ouf, parfois on se scandalise de leur humour très bite-cul et souvent on se marre. C’est ce qu’il fallait pour que je recommande de visionner des vidéos sur Internet.

Antastesia
Antastesia, c’est carrément ma chouchou sur YouTube. Intelligente, cultivée, engagée, Emy parle de sujets de société : animalisme/véganisme, sexisme, féminisme, racisme, immigration… Et parfois de sa passion pour la littérature et de ses voyages. Une des rares chaînes que je recommande sans hésiter.

I am vegan TV

Description : « Informer sur la transition alimentaire d'un régime omnivore à un régime végétarien, végétalien et plus globalement sur le mode de vie vegan. » [--> le véganisme n’est PAS un mode de vie mais une question de JUSTICE SOCIALE]

Même si tu n’as pas de compte sur Facebook, tu peux malgré tout te rendre sur la page et regarder les vidéos de la chaîne. Une multitude d’intervenants sur des vidéos très courtes, abordant les questions philosophiques, morales, pratiques, sociale liées au véganisme. Et au militantisme.

Les boutiques



Kokopelli. Semences biologiques, libres de droits et reproductibles

Description : « Kokopelli est un personnage mythologique originaire des Amériques. C’est un symbole universel de fertilité et de Vie.
Représenté sous la forme d’un joueur de flûte bossu (sa bosse est en réalité un sac de graines), il sème sans relâche des semences de Vie, en reliant le chant des étoiles à la Terre grâce à ses grandes antennes et il fertilise le sol de sa musique.
Kokopelli est aussi un personnage malicieux, taquin, voire même coquin et, le long des chemins, il sème également, dans les consciences et dans les cœurs, les semences d’une révolution fertile au service de la Terre Mère.
Kokopelli est aussi un personnage guerrier - dans le sens noble du terme - et ses antennes captent sans cesse les flux émanant des luttes écologiques et sociales. Au son de sa musique, les masques tombent et les criminels colporteurs de mort, redoublent de malveillance, dans un dernier élan désespéré, en tentant, vainement, d’entraîner l’humanité dans leur chute inéluctable.
Mais Kokopelli, le semeur de Vie, prépare le futur - un futur fertile en coévolution avec la Nature et tous ceux qui y demeurent… »

La boutique où j’achète mes semences quand j’en ai besoin. Fleurs, aromatiques, médicinales, légumes feuilles, légumes racines, légumes fruits, le choix est vaste !

Au creux d’un arbre

Description : « Je réalise des objets usuels, du quotidien, aux formes simples mais harmonieuses et apaisantes, toutes en rondeur, en douceur. Pour s’entourer de Beau et de Vrai, pour s’offrir de petits moments de plaisir au quotidien. Manger dans du bois, c’est nourrir les 5 sens: le toucher par la texture douce et chaude du bois, le visuel par une présentation sublimé de vos plats, et même l’ouïe, sans les grincements des couverts! Vous serez surpris! Pour le goût et l’odorat, je m’en remets à vos talents culinaires… »

Une boutique superbe sur laquelle tu peux regarder… ou investir dans de la vaisselle en bois ! C’est beau, pas froid au toucher, ne fait pas un tintamarre infernal et ne vient pas de l’autre bout du monde. Que demande le peuple ? Personnellement, j’adore ma vaisselle en bois – et je ne reviendrais à la porcelaine pour rien au monde.

Atmosvert

Description : « Derrière ATMOSVERT se trouve Walter Keirse qui a créé la pépinière couplé à du consulting en 2012 avec la volonté d’offrir aux gens la possibilité de mettre en place sur leur terrain un écosystème diversifié et densifié, répondant aux besoins humains tout en respectant la nature, et qui génère de façon durable une grande abondance de nourriture et de biodiversité, mais aussi de beauté et de sérénité. C’est fort de son expérience initiale en paysagisme et de nombreuses années de pratique en permaculture, qu’il développe ATMOSVERT en conjuguant culture optimisée et écologique et modèles esthétiques et attrayants. »

Une pépinière en permaculture – malheureusement pas végane du tout… - pour éventuellement te procurer des plants de variété anciennes difficiles à trouver, des lianes, des arbres, des couvre sol… Le blog d’Atmosvert propose également pas mal de conseils cuisine (pour les fleurs par exemple) ou encore sur des agencements de plantes utilisant toutes les strates disponibles.