Sagesse et pouvoirs du cycle féminin – Marie Pénélope Pérès & Sarah-Maria Leblanc

Aujourd’hui, pour ton plus grand plaisir, Ô Toi-qui-lis, je vais m’adonner à un exercice plutôt complexe : rédiger la critique d’un livre… bon. Car oui, quand un livre est bon, tout ce qu’on a envie d’en dire c’est « ce bouquin est top, lis-le ». Mais tu n’en serais pas alors plus avancée.

J’ajoute une deuxième difficulté à l’exercice déjà périlleux : cela fait déjà quelques mois que j’ai terminé la lecture de l’ouvrage que je m’apprête à présenter. Mais, vue l’importance du sujet et le nombre de fois que l’épingle correspondante a été vue et épinglée sur Pinterest, j’ai le sentiment que ne pas en parler reviendrait à priver trop de personnes vivant un cycle menstruel d’une mine d’informations et de bien-être fondamentale.

[En fait, pour être certaine de ne pas dire de bêtises, de rendre pleine justice à cette œuvre et parce qu’elle est vraiment bien, je l’ai relue. Oui, je suis comme ça, j’aime le travail bien fait !]

Notre sujet du jour est donc l’ouvrage conjoint de Marie Pénélope Pérès (qui fait plein de choses en lien avec le corps) et Sarah-Maria Leblanc (herboriste-clinicienne spécialisée en santé des femmes quant à elle) intitulé Sagesse et pouvoirs du cycle féminin – Santé, fertilité, plantes amies et symbolique. J’avais fait l’acquisition de ce petit ouvrage après lecture de la critique qu’en avait fait Natasha d’Échos Verts, et je l’ai littéralement dévoré.

Sagesse et pouvoirs du cycle féminin : mon avis sur ce livre !

Sagesse et pouvoirs du cycle féminin : caractéristiques du livre


Sagesse et pouvoirs du cycle féminin est un livre assez court, d’environ 230 pages dans l’édition dont je dispose – le Souffle d’or. Dimensions 15cm x 21cm (quasiment format A5), il est suffisamment grand pour permettre une lecture agréable du texte et des illustrations, et assez petit pour être trimballé facilement dans une grande poche ou un sac. Ce détail a son importance : ce livre est tellement pratique, utile et dense que tu pourras être tentée de l’emmener avec toi pour t’y référer de temps à autres.

J’avais oublié cela, mais en seconde lecture, j’ai à nouveau remarqué (impossible de passer à côté tu me diras) que malgré la mention « Seconde édition revue et corrigée », la maison d’édition s’était un peu touché la nouille puisque traînent ici et là coquilles mais aussi et surtout, clou du spectacle, des références à des pages fantômes ! En effet, au fil des pages, il arrive très régulièrement de tomber sur un renvoi entre parenthèses vers un sujet annexe « p. XX ». Très honnêtement, je trouve que ça craint (surtout sur un livre aussi court, une fréquence si élevée et avec une révision au compteur). M’enfin, puisqu’il n’en existe pas d’autre édition à ma connaissance à l’heure où j’écris ces lignes, il faudra se satisfaire de ces inexactitudes, somme toute pas dramatiques. Fin de la parenthèse, il fallait que je la fasse.

Avant d’attaquer le vif du sujet, un sommaire très complet qui facilitera l’accès ultérieur aux informations spécifiques, une introduction sur l’importance de connaître et comprendre le fonctionnement du cycle féminin si méconnu, ainsi qu’un petit mot de chaque autrice, partageant quelques fragments significatifs et passionnants de leur parcours.

A la fin de l’ouvrage, quelques pages de glossaire, de remerciements également, et pour finir, des ressources complémentaires : 9 pages de bibliographie classée par thèmes, des adresses d’herboristeries ainsi qu’une liste de sites web de boutiques en ligne ou d’information. Rien que là, le livre met à ta disposition une véritable mine d’or !

Pour information, le prix neuf de l’édition dont je dispose est de 17€. A mon avis, les connaissances transmises valent très largement ce prix-là !

Sagesse et pouvoirs du cycle féminin : de quoi ça parle ?


Dans leur introduction, les autrices partent de l’observation que le cycle menstruel est généralement considéré comme quelque chose de négligeable, d’inintéressant, de secondaire dans la vie d’une femme (je vais utiliser le terme de femme dans cet article pour des raisons de facilité, mais, comme toujours, je n’oublie pas les autres personnes qui vivent un cycle menstruel). Personne n’en parle – ou très peu – et seulement pour préciser que c’est une machine à bébés (#jenesuispasunincubateur) et que les règles c’est sale on n’en parle pas et qu’en plus c’est forcément un moment désagréable, point.

On n’apprend donc pas à se connaître (ou à comprendre les autres, hein, tu es fortement encouragée à te renseigner aussi sur des sujets qui ne te concernent pas directement, ouverture d’esprit, toussa toussa), à se comprendre, et encore moins à utiliser les différentes phases du cycle qui nous accompagne de la puberté à la ménopause (soit environ une bonne quarantaine d’année, quand même).

Une double page de texte photographiée : le texte est clair et aéré, agréable à lire

Sauf qu’il peut arriver des événements qui font remettre en question notre « bon fonctionnement » (je déteste cette expression ; les vivants ne sont pas des machines, mais je n’ai rien trouvé de plus adéquat. Si tu as une suggestion, je prends !) : un questionnement sur un vide, la sensation d’être déconnectée d’une part de soi, la difficulté à atteindre l’épanouissement sexuel, une grossesse souhaitée et qui ne viendrait pas… Et les autrices parlent de la conviction que beaucoup de réponses à ces interrogations se trouvent dans la compréhension du cycle menstruel.

Sagesse et pouvoirs du cycle féminin passe donc en revue tout ce qui touche au cycle menstruel, du début jusqu’à la ménopause, grossesse et avortement hypothétiques incluses : on y parle anatomie, ressentis, hormones, observation, exploration, règles (il y a même un petit paragraphe sur le FIL !) et pertes, exercices corporels adaptés aux différentes phases du cycle, moyens de contraception, plantes à utiliser selon les phases du cycle, alimentation, spiritualité… et même écologie ! Et à la fin, un petit encart sur la mémoire et l’histoire des femmes. De plus, un chapitre entier est consacré à l’explication et la mise en pratique de la méthode symptothermique, qui est abordée de façon très intéressante et abordable.

Sagesse et pouvoirs du cycle féminin : ce que j’en ai pensé


Comme je te l’ai dit en introduction, j’ai dévoré ce livre. Je l’ai dévoré parce que j’étais réellement avide d’en savoir plus – j’étais depuis un moment entrée dans cette phase de questionnement dont parlent les autrices sur cette sorte de vide identitaire – sur mon fonctionnement, sur le pourquoi du comment (plus développé et sensible qu’une énumération de stricts événements biologiques). Une envie aussi de me sentir plus connectée à ma nature profonde, et à la Nature tout court – puisque j’en fais partie, mine de rien, comme toi. Un besoin de savoir comment accueillir mes bouleversements intérieurs et utiliser au mieux mes différentes énergies.

J’ai trouvé réponse à bon nombre de mes interrogations, d’une part, et j’ai appris beaucoup : pas sur le cycle menstruel en lui-même d’un point de vue strictement biologique ou anatomique – quoi qu’on entre quand même pas mal dans les détails sur les aspects anatomiques et hormonaux, plus qu’à l’école en tout cas ! -, mais sur tout le reste : le lien avec la sexualité, avec l’identité, le bien-être, l’énergie, la symbolique, la spiritualité, tous ces éléments connexes qui ne sont JAMAIS abordés. J’ai également découvert l’existence d’une danse contraceptive – qui permet de déclencher les règles, incroyable ! -, ainsi que l’usage de nombre de plantes selon la période du cycle – ce qui m’a rappelé l’idée d’en cultiver un certain nombre dans mon jardin, soit dit en passant ; pourquoi pas toi ? -…

Le texte est agrémenté de petits schémas explicatifs qui rendent les explications encore plus claires.

Le contenu de cet ouvrage est donc riche – pas exhaustif, évidemment, il faudrait sans doute une véritable encyclopédie – mais pas seulement : il est transmis avec douceur, avec passion, avec bonté, avec simplicité. Pas de tournures de phrases alambiquées, de tentatives de camouflage de la réalité avec des paillettes et des licornes : on se retrouve au cœur d’une discussion claire et douce avec d’autres femmes, des femmes passionnées par la féminitude qui veulent aider les autres à se sentir à l’aise dans leur corps, en harmonie totale avec qui elles sont. Pendant la lecture, on se sent entourée d’un cocon de bienveillance qui fait un bien fou.

A la fin de ma lecture, j’étais presque déçue d’en être venue à bout : il m’en fallait plus ! Je me suis sentie regonflée de courage, d’envie d’assumer qui j’étais dans une société pas exactement clémente, et aussi de curiosité et d’amour vis-à-vis de moi : oui, outre mes particularités d’individu, j’avais mes spécificités en tant que femme. Inutile de les nier, inutile d’essayer de les passer outre ou d’en faire un pataquès : il suffit de les accepter, de les respecter et les faire respecter, et de les exprimer simplement. Je me sentais riche de ce fonctionnement-là, qui pouvait beaucoup m’apporter.

Conclusion


Le cycle menstruel féminin est clairement un sujet largement sous-évalué et bien trop méconnu pour notre bien-être à toutes (hommes inclus) : non seulement il représente une part non négligeable de nos vies en termes de temps, mais également en termes d’influences ; non, les femmes n’ont pas et ne devraient pas essayer de forcer un fonctionnement linéaire « masculin » qui rejette leurs spécificités. On n’aboutit ainsi à rien d’autre qu’à de la frustration et du mal-être – voire une authentique colère contre soi.

Au contraire, il est nécessaire de comprendre et d’apprivoiser nos spécificités, de les inclure dans notre mode de vie, dans nos conversations : elles font partie de notre identité, elles agissent sur elle ainsi que sur notre bien-être.

Sagesse et pouvoirs du cycle féminin de Marie Pénélope Pérès et Sarah-Maria Leblanc est un ouvrage très accessible, doux, pédagogique et important, qu’on soit pré pubère, en plein milieu de sa vie de femme ou ménopausée. Il est nécessaire, bienfaisant. Il est une clé d’accès à une part cachée de qui nous sommes. Il est une fenêtre sur nos possibilités.

Au cas où ce ne serait pas assez clair, je te le recommande, très chaudement !

Et toi, as-tu lu ce livre ? Qu’en penses-tu ? As-tu envie de le lire ? Des recommandations à faire ? Dis-nous tout !

Ça va te plaire :

Accède à la bibliothèque de ressources gratuites du Lab
et reçois Ze PermaLettre, la lettre qui t'aide à passer à l'action !

Après avoir confirmé ton inscription, tu pourras accéder à ma bibliothèque de documents réservés aux abonnées et je t'enverrai un mail (+ ou -) par semaine. Tu peux consulter ma politique de confidentialité ici. Chaque email contient un lien de désinscription en pied de page ; tu peux également m'envoyer un mail à

3 Comments

  1. Je suis en pleine quête sur ce sujet depuis plusieurs mois maintenant !
    J’ai abordé les choses sous l’angle d’ateliers type groupes de paroles entre femmes.
    Mais aussi en creusant du côté du féminin sacré.
    Je me penche sur la symptothermie, le lien avec le cycle lunaire et plein de choses en ce sens.
    C’est passionnant !
    Je note la référence pour me la procurer rapidement ! Merci pour le partage (au passage, je découvre ton blog et c’est un pur bonheur)

    1. Merci Eulalie pour ton gentil message ! (en fait, les commentaires passent d’abord par la modération 😉 )
      C’est intéressant que tu mentionnes les groupes de parole entre femmes ; comment as-tu trouvé ceux auxquels tu as participé ? Que t’ont-ils apporté ?
      J’espère que tu apprécieras ta lecture !

      1. Alors, le premier atelier était proposé par le café citoyen de ma ville, sur le thème « Féminité au naturel », on a parlé contraception, règles, poils, no bra !
        Le second était un cercle de femmes organisé dans un studio de yoga de ma ville également.
        De façon générale je suis pas mal d’infos sur le féminin sacré / la femme lunaire / la féminité au naturel sur les réseaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.